top of page
Rechercher

Le Shaman dans l'univers de Tounki

La figure du Shaman

Shaman monstre art

La figure du Shaman existe dans plusieurs cultures à travers le monde, du Mexique jusqu’en Sibérie, chacun ayant sa propre manière de se comprendre et sa relation au groupe social auquel il appartient. Un des principaux points communs que ces différentes sortes de Shaman partagent néanmoins, est le fait que ce sont des personnes qui lient le monde des vivants à celui des esprits, à une autre réalité. Pouvant avoir le rôle de guérisseur, savant, philosophe, le Shaman possède des connaissances qui servent au groupe. Ils possèdent des pouvoirs et ils sont dédiés à aider les autres.



Un livre qui m’a beaucoup inspiré sur la figure du shaman est Las enseñanzas de Don Juan de Carlos Castaneda (traduit en français comme : Le voyage a Ixtlan : les leçons de don Juan). Le protagoniste, après sa rencontre avec Don Juan, suit un enseignement qui le plonge dans ce monde surnaturel. On découvre une relation au choses et au plantes qui renferment un savoir qu'il faut apprendre à déchiffrer. Inspiré de pratiques de la culture huichole (ou wixarika), ce livre de fiction nous montre une toute autre manière de penser et de concevoir le monde. Monde surnaturel rempli de magie.


Shaman, rituel et magie dans le monde de Tounki


Dans l’univers de Tounki, il se devait d’y avoir un Shaman. Son corps hybride, mi-homme, mi-animal, le place dans ce processus de transformation qui révèle d’une évolution de conscience. Son troisième œil lui permet de voir cette autre dimension, le monde des esprits et des morts. Menant à bien des expérimentations, son objectif est d’explorer les différentes formes de magie provenant de lieux et d’époques distinctes.



Rituel magique Kabbale


Le rituel qu’est en train de pratiquer le Shaman dans cette image est dénommé : Circulus Operationis Magica. Ce genre de rituel était courant dans l'Europe médiévale, il consistait pour le magicien de commencer par tracer un cercle protecteur. - En effet, le cercle permettait de protéger celui qui exerçait le rituel de quelconque résultat malencontreux venu de son invocation. - Ces cercles sont la première étape pour tracer par la suite, autour ou dans le cercle, les symboles qui déterminent le sens et l’objectif du rituel. Ce rituel précis est inspiré d’une image que j’avais trouvée dans un livre il y a quelques années. Le propre de la magie est de se l'approprier en utilisant des éléments significatifs. C’est pourquoi j’ai pris des éléments avec plus de significations personnelles. J’ai gardé le crâne et l’épée, remplaçant l’encensoir par des herbes et j’ai supprimé le feu du crâne. L’épée est remplacée par un poignard ondulé, inspiré du kriss, dague orientale. Le serpent reprend l'idée de l’ouroboros (symbole d’éternité dans la mythologie antique).



Shaman rituel illustration

Les symboles tracés autour du cercle proviennent de la Kabbale. La Kabbale provient d’une traduction mystique de la Torah, utilisée à l’époque médiévale par les ésotériques. Les différents symboles sont les sceaux qui ont tous leurs propres utilisations. Dans ce rituel, ils sont combinés pour arriver à atteindre l’objectif magique.


Ce rituel est pratiqué pour invoquer un esprit et le matérialiser dans notre monde. La transformation est l’essence même de cette pratique. Ouvrir une porte afin d’accéder à l’invisible. ce moment où les deux mondes se touchent. Le Shaman devient le pont entre un monde et l’autre et pour cette raison il n’appartient ni à l’un ni à l’autre. Figure souvent solitaire, il chemine vers le chemin de la connaissance. A moitié Artiste, à moitié Philosophe, il passe par l’expérimentation du monde pour approfondir son savoir de la vie et de la mort. Aujourd'hui, c'est l'Artiste qui nous aide à voir l'invisible, le rendre palpable. Créer des images, des sensations qui nous rapprochent de cet univers abstrait des idées. Tel un Shaman, l'Artiste vogue dans notre temps sans savoir trop sa place.



* Bien qu’inspiré d'élément réel, tout ceci est une fiction *




Dark Shaman rituel art

Commentaires


bottom of page